Le temps de découvrir la K-Pop, nous avons posé quelques questions un tant soit peu décalées à Jemilla Greedharry, la nouvelle Community Manager de weshare, cardealerz et molakaz. Elle nous parle d’elle, des marques qui savent se démarquer en ligne, et surtout de sa vision pour ce métier en pleine mutation…

Jemilla, c’est qui en quelques lignes ?

Elle est discrète comme un ninja, un peu timide, mais ses amis disent qu’elle est marrante.  A commencé sa carrière professionnelle en construisant des sites internet et continue maintenant en construisant l’image des marques en ligne.

 Plutôt thé, café ou smoothie ?

 Thé !!  J’en ai une collection chez moi et toujours quelques sachets dans mon sac.

 Ton style de musique ?

Je suis une grande mélomane, donc j’écoute presque tous les styles de musique, mais je dois dire que pour l’instant je suis à fond dans la K-Pop.

 Quelle est la photo sans filtre que tu as prise et dont tu es la plus fière ?

 Tellement belle, qu’elle n’a pas besoin de filtre !

Si tu devais expliquer ton métier en une ligne à tata Claudette qui vient de célébrer son 75e printemps ?

 Le Community management c’est ce que fait tonton Roger quand il essaye de convaincre d’autres seniors à rejoindre son club  et qu’il organise des événements pour les divertir.

 Pourquoi le métier de Community Manager ?

 Humm… Je pense que ce n’est pas moi qui ai choisi ce métier en premier lieu, c’est lui qui m’a choisi. Tout a commencé quand j’ai eu l’opportunité de gérer la page FB de la Webcup Maurice (https://maurice.webcup.fr/) je ne faisais qu’exécuter les directives du responsable Social Media sans trop comprendre mais à force de le faire j’ai voulu en savoir plus et j’ai été émerveillée par l’habileté des réseaux sociaux à rassembler et fédérer rapidement les gens autour d’une marque ou d’une cause.

Comment devenir un ‘bon’ Community Manager ?

 Polyvalence !! C’est un atout indispensable pour devenir un Community manager efficace.  Par polyvalence je n’entends pas être un ‘jack of all trade’, mais développer la créativité du graphiste, l’œil de lynx du copywriter et l’esprit de discernement du marketeur.

Au final,  le CM, c’est bien plus que de la création, la publication et la programmation de posts, c’est pouvoir communiquer avec son audience de façon professionnelle et pertinente dans n’importe quelle situation, que vous ayez les ressources humaines nécessaire ou pas.

 3 outils/applications dont tu ne pourrais t’en passer pour bien faire ton job ?

 Photoshop, Trello, La suite de Google

 Et les stats, tu kiffes ?

Disons que ce n’est pas mon fort mais comme c’est un aspect vital du milieu dans lequel je souhaite grandir, je m’instruis et m’entraine. Netlab est l’endroit idéal pour.

Le commentaire d’un utilisateur qui te fait encore marrer ajourd’hui ?

Alors c’était dans mon ancien job, on gérait les réseaux sociaux d’une école professionnelle, une élève visiblement très remontée avait laissé un commentaire négatif où elle accusait la gérante de sorcellerie et invitait tout le monde à fuir l’établissement. Que répondre à cela LOL ?

 3 marques qui savent être originales sur les RS selon toi ?  

  • Durex (Maurice) – C’est vraiment compliqué de communiquer sur un tel produit sur les RS pour cause de restrictions et ils trouvent toujours des moyens créatifs et divertissants
  • POPTV – Leurs vidéos sont trop marrantes
  • Netflixfr – J’aime bien leurs stories

Comment vois-tu le métier dans 5 ans ?

Les Community Managers doivent constamment faire évoluer leurs compétences pour rester dans la course. Entre ceux/celles qui s’autoproclament experts en postant quelques jolies photos sur leur page insta et les outils de plus en plus performants, il peut être appelé à disparaître. Il faudrait donc se spécialiser dans des niches, explorer davantage le marketing digital pour diversifier ses connaissances entre autres.